Les normes électriques dans une salle de bain

Dans les normes de la construction, l’électricité dans une salle de bain est soumise à des règles strictes. En effet, l’électricité et l’eau ne font jamais pas bon ménage. La salle de bain est une pièce humide où la présence d’eau partout est presque inévitable. Cependant, vous avez aussi besoin d’électricité dans une salle de nain, principalement pour éclairer la salle. Mais, ce n’est pas tout, d’autres équipements comme des sèche-mains fixés au mur ou des rasoirs électriques mobiles qui se branchent sur une prise secteur sont aussi utilisés dans une salle de bain. Pour votre sécurité, il est donc évident que quelques règles doivent être respectées. Si vous avez en projet la rénovation de votre salle de bain, sachez que vous devez vous conformer à ses règles.

L’introduction de la norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 a été introduite en France en 2008. Elle a subi plusieurs modifications jusqu’à sa dernière version qui date de 2015. Notez cependant qu’une telle norme n’est pas nouvelle en France, puisque la version C11 existe bien depuis plus d’un siècle. L’objectif d’une telle norme est la protection de l’installation électrique, la sécurité des personnes en contact avec l’installation électrique et leur confort. La norme NF C 15-100 ne concerne pas uniquement la salle de bain, elle concerne tout le bâtiment, chaque pièce pour une résidence d’habitation ou non. Mais pour la salle de bain, la norme NF C 15-100 insiste surtout sur la sécurité des occupants de la pièce. Cette norme impose aussi notamment pour la salle de bain, l’installation minimale d’un point lumineux et d’une prise de 16A à proximité de la commande d’éclairage.

Les 4 zones ou volumes définis par la norme NF C 15-100

Pour réduire les risques d’électrocutions, chaque équipement électrique installé dans une salle de bain doit respecter la norme NF C 15-100 qui définit 4 zones distinctes autour de la baignoire et de la douche.

– La zone 0 correspond à l’intérieur du receveur de douche ou de la baignoire. Bien entendu, il est normal qu’aucun équipement électrique ne soit admis dans cette partie de la salle de bain, qui se trouve régulièrement inondée. ,

– La zone 1 correspond à la zone située au-dessus de la baignoire où il n’est admis que des appareils électriques de basse tension, c’est-à-dire moins de 12V comme pour un rasoir électrique ou un téléphone portable. Cette zone 1 s’étend jusqu’à 2,25m au-dessus du sol. C’est une zone qui reçoit régulièrement des petits jets d’eau. Notez qu’un chauffe-eau instantané ou un chauffe-eau à accumulation horizontale peut aussi être situé dans cette zone. Un point d’éclairage peut aussi être situé dans cette zone à condition qu’il soit de basse tension comme annoncée plus haut.

– La zone 2 est située autour de la zone 1 pour le mur, et inclut aussi le plafond au-dessus de la baignoire ou du receveur de douche. Cette zone accepte un point d’éclairage et des appareils de classe I ou II s’ils sont protégés par des aspersions d’eau.

– La zone 3 est située autour de la zone 2 et peut abriter les prises classiques et les autres équipements, comme le sèche-main, le sèche-serviette, le lave-linge…

La norme NF C 15-100 ne le précise pas, mais la même logique doit être appliquée pour le lavabo et l’espace qui se trouve au-dessus de celui-ci. Il ne doit y avoir une prise ou une source quelconque dans sa partie immergée, il ne doit y avoir de source ou d’appareils, sauf basse tension dans les environs immédiats, et ainsi de suite.

La règle générale pour les équipements électriques de la salle de bain

Tout appareil qui va être installé dans la salle de bain doit respecter certaines règles, même si ces derniers sont situés loin des points d’eau. En effet, malgré tout, la salle de bain est une pièce humide, qui devient très vite un endroit dangereux si une fuite de courant se manifeste. Toute installation électrique doit donc être parfaitement étanche et protégée grâce à une liaison à la terre grâce au fil vert et jaune section de 4mm et un dispositif DRHS ou disjoncteur différentiel haute sécurité.

Le principe utilisé par ce dispositif est très simple. Le courant passe par le fil « phase » de votre installation électrique avant d’atteindre vos équipements. Il revient ensuite, empruntant le fil « neutre » pour que le disjoncteur différentiel puisse comparer l’intensité du courant en amont et en aval du circuit. S’il y a fuite de courant, causé par un équipement défectueux, le courant peut vous circuler grâce à une partie humide de votre salle de bain et peut vous électrocuter. Cependant, puisque le courant ne circule plus sur le fil « phase » de votre installation, l’intensité du courant qui arrive jusqu’au disjoncteur différentiel en amont n’est plus la même qu’en aval. C’est à ce moment-là que le disjoncteur différentiel coupera le courant, lorsque la différence d’intensité est détectée. C’est pourquoi on l’appelle disjoncteur différentiel.

Quelques règles simples pour éviter tous risques d’accident

Les prises de courant et les interrupteurs sont autorisés par la norme NF C 15-100 en zone 3, mais si vous pouviez l’installer très loin c’est encore mieux. Un interrupteur situé à l’extérieur de la pièce est par exemple une bonne idée, surtout pour une salle de bain en chambre. Car ce n’est pas non plus confortable de le mettre dans le couloir.

Les appareils de chauffage peuvent aussi être installés au-dessus de la baignoire ou du lavabo. Cependant, pour plus de sécurité, vous pouvez aussi l’éloigner de la zone 1. Vous pouvez aussi le mettre au sol. Mais bien sûr, vous avez moins de liberté quand vous avez une salle de bain de petite surface.

Notez aussi que les appareils électriques domestiques sont catégories en 4 différentes classes que vous trouverez dans la spécification technique de votre appareil. Ce qu’il faut éviter dans une salle de bain, ce sont les appareils de classe 0, qui ont des carcasses métalliques pouvant répandre le courant électrique, surtout dans des zones humides comme la salle de bain.

Vos dernières recherches sur Les normes électriques dans une salle de bain : renovation sanitaire Lesigny, renovation chambre, construction salle de bain 77150, renover salle de bain cout, déplacer un wc dans une salle de bain Lesigny 77150, renovation ferme, decorer sa salle de bain soi meme Lesigny 77, salle de bain salle de bains, rénovation Lesigny , comment renover une petite salle de bain, transformation appartement 77150, rénovation salle de bain photos, petite salle de bain Lesigny 77150, petites salles de bain, entreprise salle de bain Lesigny 77, combien coute de refaire une salle de bain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *